Comme je l’ai annoncé, je me suis lancé récemment dans une nouvelle activité : les sites de niche. Cela fait maintenant plusieurs années que je me document là-dessus, j’ai alors voulu réaliser un essai grandeur nature pour voir de quoi il retourne exactement. Sans attendre, découvrez alors mon retour d’expérience.

site_niche

Un site de niche, qu’est-ce que c’est ?

Ne partons pas trop vite en besogne, expliquons avant tout ce qu’est un site de niche et comment il peut générer des revenus.

Il s’agit d’un site internet qui ne traite pas d’actualités, mais plutôt d’une thématique à part entière. Par exemple, vous pourrez créer un site de niche sur les home-studios si le domaine de la production musicale vous intéresse. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, vous pourrez parler de millions d’autres choses, comme les barbes, la déco et la rénovation, etc.

Concrètement, comment ça rapporte de l’argent ?

En termes simples, il s’agit ni plus ni moins que de la publicité. De nos jours, il existe de nombreux supports publicitaires plus innovants que la TV. Votre blog ou votre site internet en fait partie ! Comment ? Tout simplement en y admettant des bannières, des encarts publicitaires.

Grâce à ces publicités, vous gagnez de l’argent dès lors qu’un internaute achète un produit depuis la publicité affichée sur votre site ou blog. Vous aurez d’ailleurs toutes les raisons d’exploiter différentes solutions de monétisation fiables.

Quand je vous disais qu’il était important de soigner la qualité de votre site ou de votre blog, vous avez désormais une raison supplémentaire pour redoubler d’efforts là-dessus.

Le choix de la niche a été difficile

Lorsqu’on lit les retours d’expérience sur internet, on a toujours l’impression qu’il n’y a rien de plus facile que l’affiliation internet et les annonces Google Adsense.

Ce que je peux vous certifier, c’est que mon coup d’essai n’était pas forcément un coup de maître. La raison est simple : j’ai vite compris que c’était difficile de trouver de bonnes idées pour ses sites de niche.

S’il y a un conseil que je puisse vous donner, c’est que les metrics ne suffisent pas. Bien évidemment, de nombreux outils vous permettent de voir combien de clics génèrent tels ou tels mots-clés tous les mois.

Cependant, cela ne vous garantit pas des résultats exceptionnels pour autant. D’ailleurs, ce fût mon erreur numéro 1 lorsque je me suis lancé. Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne mesurais pas l’ampleur de la concurrence, ni la charge de travail nécessaire pour s’attaquer à des niches aussi sollicitées. Plus la niche est populaire, plus il vous faudra du trafic, du contenu et des clics pour réussir.

À l’inverse, il ne faudra pas non plus tremper dans les niches les plus pourries. En général, il faut cibler celles qui obtiennent au moins 5 000 recherches sur Google dans un mois.

L’autre solution, c’est de sortir des sentiers battus. Par exemple, vous pouvez miser sur les niches dont les sites les mieux référencés sont de mauvaise qualité ou mal optimisés. Vous pourrez alors dominer la concurrence à raison de contenus de qualité et un référencement étudié.

secockpit

SECockpit, un outil qui m’a été d’une aide précieuse

Bien évidemment, il est difficile d’avoir toutes ces données de manière totalement analogique. Et puis, pourquoi se priver lorsqu’il existe des outils qui proposent des solutions automatisées et très précises ?

Là où je veux en venir, c’est l’utilisation de SECockpit. Très intuitif, ce logiciel m’a permis de comprendre la valeur d’une niche.

Par exemple, il vous indique le nombre de recherches exactes qu’une niche a obtenues en un mois.

Il vous renseigne également sur la concurrence. Rien qu’en cliquant sur une niche, vous avez la liste des forces en présence, en l’occurrence les sites les mieux référencés dans ce domaine. Cela vous permet de voir s’il y a encore moyen de se frayer un chemin dans cette niche, afin d’obtenir un bon taux de rendement.

Attention toutefois, l’utilisation de SECockpit doit se faire de manière intelligente. La plus grande erreur que vous puissiez faire, c’est de vous précipiter vers les niches les plus populaires, comme je l’ai expliqué un peu plus haut.

Surfer sur les tendances ou opter pour l’intemporel ?

Après avoir consulté le guide pratique pour se lancer dans les sites de niche, j’ai longtemps hésité entre choisir une niche tendance ou opter pour une niche « valeur sûre ».

La première option me permettrait de bien me positionner et d’avoir un trafic conséquent. Seulement, les audiences chuteraient dès lors que la niche en question ne serait plus « in ». Il en est de même pour les niches saisonnières. « maillot de bain » marche plutôt bien en prévision de la saison estivale et pendant celle-ci, mais bien moins en hiver.

C’est ce qui m’a décidé à choisir des niches qui me permettraient de miser sur le long terme. Tant qu’à faire, pourquoi ne pas piocher parmi mes passions ? Je vous invite à en faire autant. La raison est simple : s’il y a une niche parmi vos passions qui obtient un résultat correct voire plus sur SECockpit, c’est le jackpot pour vous, car vous pourrez être sûr de ne jamais manquer de sujets à traiter autour de cette thématique.

La qualité des sites, un paramètre déterminant

Tout au long de mon expérience, j’ai pu remarquer une chose : les sites les plus aboutis techniquement ont de meilleurs résultats ! Au tout début, je partais un peu en freestyle, sans réelle volonté de faire quelque chose de sérieux.

Avec le temps, j’ai compris à quel point il était déterminant de réserver ses noms de domaine et de bien choisir les hébergeurs web. Parmi ces derniers, on retrouve PHPNet, Lokoz, ou encore SiteGround qui sont très bien. Bien évidemment, la liste est loin d’être exhaustive.

Ensuite, il vous faut choisir le CMS adapté à votre utilisation, et le configurer correctement. Le plus souvent, les gens utilisent WordPress, ce qui est mon cas d’ailleurs. Cet outil de gestion de contenus est très intuitif : en quelques clics, on peut choisir un thème, installer des plugins et personnaliser le site à souhait.

seo

Du contenu optimisé SEO, ce n’est jamais de trop

Comme vous le savez, il est important que votre site soit bien référencé sur Google, pour espérer générer des revenus grâce à la publicité sur internet. C’est un peu comme à la télé ou tout autre support : plus vous avez de l’audience et plus vous êtes pertinent vis-à-vis des annonceurs.

Vous l’aurez compris, vous devez alors faire en sorte que votre site plaise à Google. Pour cela, vous allez produire du contenu de qualité, qui apporte de la réelle valeur ajoutée aux internautes.

En prime, n’oubliez pas d’optimiser votre site, notamment au niveau de son code html. Par exemple, il faut que le site soit mobile-friendly, rapide, qu’il offre un confort visuel optimal et qu’il ne comporte pas de liens morts.

Par ailleurs, ne négligez surtout pas les règles SEO, notamment par rapport aux balises Title et méta description, aux sous-titres, etc.

Essayer, ajuster, corriger, changer, incessamment

Après m’être essayé aux sites de niche, je peux affirmer une chose : rien n’est immuable ni absolu dans cette activité. Vous devez constamment mesurer la pertinence de vos choix, essayer autre chose, ajuster en fonction des nouvelles tendances du web, etc.

S’il y a une qualité indispensable pour pratiquer ce métier, c’est la réactivité. Même si vous projetez de générer des revenus passifs, vous devrez beaucoup travailler en amont pour vous assurer de la pertinence de vos choix en termes de niches et de stratégies de growthacking.